Voir les vidéos du concert

En bas de cette page, il y a des photos du concert !

Nous avons eu 624 votes au tremplin MILONGA !!

Nous avons donc eu la surprise d'être sélectionnés avec 4 autres groupes pour le concert local de qualification à la 1/2 finale.

Merci à tous ceux qui ont participé à ce succès en votant

Résumé du concert du 14 mai 2010

au magasin MILONGA de Villeneuve d'Ascq

 Les balances des groupes sélectionnés se sont succédées de 15H à 19H.

Un peu de stress, une bonne ambiance et une entente cordiale avec pratiquement tous les autres groupes dès ce moment là. Pas avec tous malheureusement car un groupe nous a déjà envoyé des messages nous montrant bien qu'ils ne voulait pas de nous à ses côtés. Nous n'avons visiblement pas le style de musique ou les moyens qui leur conviennent. Tout le monde ne peut pas faire preuve de tolérance, d'indulgence et d'intelligence. À mon sens cette attidude n'a pas sa place dans le monde de la musique mais bon...

En revanche, tout le personnel du magasin qui a préparé notre venue, nous accueille remarquablement et fait tout pour nous mettre à l'aise, nous installer et nous restaurer dans la loge commune.

Lors de notre balance, Sébastien, les doigts de la sono de Milonga, galère avec les niveaux que lui envoie ma loop station. On n'arrive pas à avoir le son voulu. Vivement un batteur et un bassiste pour m'éviter toute cette technique nécessaire pour les remplacer ! On finit par y arriver mais Sébastien a quelques doutes sur la possibilité de réitérer l'exploit lors de notre passage plus tard sur scène. On démonte tout et on laisse la place aux suivants.

Le concert a débuté en retard vers 20H.

C'est le groupe Starvage qui a ouvert le concert avec son rock précis, incisif et mélodieux. En un mot, excellent !

Ils n'ont que 20 ans mais dégagent déjà un charisme et une présence scénique exceptionnels.

ALLEZ VOIR LEUR MYSPACE EN CLIQUANT ICI. CA VAUT LE DETOUR

Ils ont mis d'entrée la barre très haut.

Le jury confortablement assis devant la scène dans des fauteuils scrute d'un oeil inquisiteur les comportements scéniques, les réactions du public et tend l'oreille à la moindre dissonance sur scène.

Le jury est composé de :

  • Christian "James" Baude : Chroniqueur spécialisé Black & Death Metal, disquaire chez Cultura, ex chanteur des SDMG (Sex Deathtruction Machine Gun),
  • Benoit de Bretagne : Luthier en Guitares (parmi ses clients, on peut citer Thomas Dutronc, Corbier, Moriarty, Marcel et son Orchestre… ), Rédacteur dans la presse spécialisée,
  • Adrien : Guitariste professionnel. Professeur de guitare chez Milonga.

J'aurai ici un petit mot pour Benoit de Bretagne : Il ne m'a été en effet que très rarement donné de rencontrer quelqu'un d'aussi aimable, accessible et dégageant autant de gentillesse. Allez voir son site en cliquant ICI. C'est un grand luthier professionnel en guitares qui fait des merveilles de ses mains.

Revenons au concert, on passe en dernier...

Les groupes qui passent offrent tous une prestation honorable. Il y a certes des petites erreurs et quelques problèmes de coordination mais dans l'ensemble le niveau est bon. Quelques problèmes techniques qui nous montrent que notre balance n'a pas été la seule à être délicate. Ce n'est jamais facile d'enchaîner les groupes sans une table de mixage numérique qui mémorise les réglages mais Milonga n'en avait pas (!). La batterie commune en revanche est numérique, ce qui ne convient visiblement pas à tous les batteurs. Il faut obligatoirement utiliser un micro de chant HF Sennheiser (le sponsor du tremplin).

Chaque groupe a 20 minutes pour convaincre. C'est toujours un exercice difficile que de se produire pour être jugé par des professionnels. Pour notre part, c'est une première. Les premieres chansons de chaque groupe sont donc un peu plus hésitantes et les erreurs sont très compréhensibles. Les groupes qui attendent leur tour ou qui sont déjà passés encouragent donc vivement ceux qui sont sur scène. Le public aussi applaudit tous les participants.

On sent tout de même assez nettement que Starvage garde l'avantage depuis le début.

Tous les groupes ont une coloration très rock, punk ou métal et chantent tous en anglais. On se sent un peu en décalage avec mes compositions pop-rock françaises aux paroles romantiques. On se doute aussi que le jury, hormis Benoit de Bretagne peut-être, attend du rock plus lourd que ce qu'on a à lui proposer mais bon, on est là avant tout pour se faire plaisir.

Arrive notre tour, vers 22H. L'ébulition est à son comble. Il faut s'installer vite et tout rebrancher. Thierry, un collègue de travail en profite pour me signifier sa présence et me glisser un petit mot d'encouragement, un grand merci à lui, à tous ceux qui sont venus nous voir ainsi qu'à tous les collègues et amis que je n'aurais pas remarqué éventuellement. Je sais aussi que le passage à une heure tardive en a dissuadé plus d'un.

Nous commençons à jouer et nous nous rendons compte de suite que les craintes de Sébastien à la sono se vérifient. On n'a pas les niveaux sonores prévus ! La loop station est à peine audible... donc pas de rythme ni de basse sur lesquels se caler..., on a trop de retour sur la guitare alors qu'on ne l'entend pratiquement pas en frontal (à ce qu'on me dira par la suite). Il n'y a pas de retour sur le micro de Florence etc. C'est à peine gérable et assez pénible.

On continue, tant pis, on ne peut plus reculer. J'essaie de communiquer du regard avec Sébastien à la sono mais il ne maîtrise visiblement plus rien et a tout lâché ! Je règle donc les niveaux au pied sur scène tant bien que mal tout en continuant à jouer et en tâchant de rester concentré. Pas simple !

Benjamin aux claviers et Florence aux backing vocaux, adaptent aussi leurs réglages au mieux et me suivent.

Heureusement, le public réagit au quart de tour quand je le sollicite comme pour nous montrer qu'il nous accompagne dans l'épreuve. Le jury observe, tantôt amusé, tantôt bienveillant, comment on refait et modifie toute la balance en "live" depuis la scène tout en continuant à jouer. La réaction du public les surprend un peu : nous avons mis vraiment beaucoup d'ambiance.

Ça finit par mieux tourner et on finit le concert sous les acclamations complices de l'auditoire qui nous ont valu probablement la meilleure note à ce niveau. Merci beaucoup à tous ceux qui étaient là, groupes concurrents comme public et qui ont joué le jeu et entonné les refrains ou les chorus de fin des chansons avec nous.

Nous les remercions d'autant plus que nous savons bien que nous ne jouons pas en principe le style de musique qu'ils affectionnent.

Nous sommes heureux d'en avoir terminé même si on sait qu'on ne sera pas jugé sur notre valeur et qu'on pouvait faire bien mieux. Ce n'est pas vraiment important car il y avait évidemment des artistes bien plus en phase que nous avec les attentes du tremplin. On constate cependant avec amusement que nos refrains parcourent encore le public pendant qu'on débranche nos câbles.

Le jury se retire pour délibérer durant 20 bonnes minutes et revient nous annoncer que c'est le groupe Starvage qui remporte le tremplin et ira au Gibus en 1/2 finale à Paris. Décision logique, ils étaient de loin les meilleurs et tout le monde les applaudit unanimement.

La soirée se finit sur scène avec tous les acteurs qui entonnent tous ensemble un mémorable "Au Nord c'était les corons". "Fabuleux ! je n'ai jamais vu ça dans un tremplin !" me dira Sébastien de la sono.

On retrouve le jeune bassiste de Starvage dans la loge et le félicitons encore. Il est adorable, tout comme ses compagnons de scène. Leurs parents sont aussi très sympathiques et nous disent avoir apprécié notre style musical malgré la galère du son au début. Notre musique et nos paroles leur parlent forcément un peu plus qu'aux plus jeunes puisqu'on a des enfants du même âge.

Nous prenons rendez-vous pour le lendemain à Béthune où Starvage fait la première partie d'un cover-band anglais qui reprend les titres d'Oasis. On ne sera pas déçus là non plus, ils ont encore été excellents. On garde le contact.

Ce tremplin fût donc une super soirée et une bonne expérience. Nul doute que nous saurons nous servir de cette expérience dans le futur et notamment lors de notre concert à la prochaine fête de la musique 2010 à Laon où je devrai aussi déléguer des réglages de son à une régie déportée.

 

 

 

                        

 

Les photos du Tremplin prises par Mathias de Milonga :

             

Retrouvez ces photos avec d'autres dans la galerie de photos de Gianni, vous pourrez les agrandir.

Voir les 4 vidéos du concert du tremplin Milonga

Aller voir des PHOTOS d'autres concerts

Aller voir des VIDEOS d'autres concerts

Tous droits réservés © 2011 Loupstigrou et Gianni